Petite fille... Apprend à vivre

14 février 2009

Chapitre 1 : Je suis...

P1050237

Qui je suis ? Je n'en sais rien.
D'où je viens ? Là encore, je ne sais vous répondre. Mais je connais mon nom
... D'ailleurs je l'aime bien, peut être car c'est la seul chose qui m'appartient, mon prénom. Lulu, je suis Lulu.
J'ai vu beaucoup de pays, mais cette chaîne n'a jamais quitter mon cou. J'ai aussi vu de nombreux visages, tous semblaient si tristes, jamais il ne souriaient...
Vous voyez ces marques sur ma peau ? Illulus sont le reflet de leur colère.

J'ai été traîner dans la terre, dans la neige, roulé dans le déspoire du monde. Je ne suis qu'un objet parmi tant d'autre, exposé au marché.

J'en ai rencontré d'autres, des objets. Ils m'ont expliqué qu'il ne fallait jamais pleurer et qu'il valait mieux fermer les yeux, le temps que ça passe. Ces conseils je les ai bien appliqués, j'ai fermé les yeux et je n'ai pas pleurer, si bien qu'aujourd'hui, je ne crois pas que j'y arriverais. Je baissais la tête, le temps que tout soit finit, puis je me relevais en silence et je retournais m'installer dans ma chambre, un des quatre coins de la salle. Je n'avais pas le droit de parler avec les autres personnes, alors, je jouais avec ma chaîne. La plus part du temps... Ma gamelle était vide, mais ça ne m'a jamais véritablement posé problème... Je n'avais jamais faim... Du moins je m'en étais convaincu.

Posté par bakette à 16:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 mars 2009

Chapitre 2 : Adieu Lulu

Lulu_retaill_

Le souffle court je me suis arrêtée, mais qu'avais-je fait ? J'étais perdu, dans un monde qui me faisait peur. Je voulais retrouver mon maître et rejouer au chien, je ne connais rien que ce monde, je ne veux pas être perdu. Je ne veux pas vivre, je ne suis qu'un objet. Oh laissez moi.
Lentement je m'adossais au mur gris, inspectant les alentours, il n'y avait rien tout était gris. La vie est ainsi et je ne veux pas la vivre. Pourquoi m'a t'il perdu ? Je n'étais pas assez gentille avec lui ? Mais il aurait pu me revendre... Pourquoi m'avoir abandonner ? Je suis perdu... Au secoure.
La chaîne autour de mon cou vient me toucher la cuisse, je descendis mon regard et la pris dans mes mains. A quoi me servait-elle encore ? Ma vie était détruite et ne recommencerai plus jamais. J'allais crevé dans cette rue au mur gris, seule. Ma vie ne se sera résumer cas... Cas me traîner à genoux dans tous les recoins du monde.
Au final j'allais mourir sans rien n'avoir connu de la vie, j'aurais aimé avoir une fille, elle aurait mes yeux et les lèvres de son père. J'aurais aimé me construire une famille, ou juste avoir quelque chose que je chérirais plus que tout au monde.
Je ne savais même pas dans quel ville j'allais mourir, était-on en Décembre ? Il faisait si froid... Je voyais les gens se presser et se bousculer dans une rue voisine. Ils portent de gros paquet dans leur bras, je ne sais pas ce que c'est mais... C'est pleins de couleur. Oh... Ce que c'est beau.
Une larme coula doucement le long de ma joue alors que je m'allongeais sur le sol froid, avant de fermer mes yeux pour la dernière fois.

Je crois que je suis morte.

Posté par bakette à 11:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]